Penser

Sortie culturelle #3

Le musée d’art Roger Quilliot – Clermont-Ferrand

Bonjour à toutes et tous !

Dans le cadre des dimanches au musée, j’ai pu bénéficier d’une après-midi artistique en visitant gratuitement ce musée national situé à Clermont.

Petit musée ancré dans le vieux Montferrand, on peut dans la première galerie y découvrir une série d’ornements architecturaux du bas et haut moyen-âge -arcades, clés de voûtes, colonnes…- le tout donne une dimension historique intéressante de notre patrimoine auvergnat, car on peut aisément faire le parallèle entre ce que l’on sait de nos villes et de leur architecture, et ces vestiges historique.

Ensuite au fur et à mesure de la visite on peut découvrir des œuvres de toutes époques, de la renaissance aux lumières, à la galerie d’art moderne. Peu d’œuvres m’ont marqué, et il y en a peu, à mon sens, de singulièrement intéressantes ou inédites bien que l’on puisse avoir un aperçu des styles utilisés à l’époque d’artistes de leur temps. On peut donc voir des œuvres moins influentes, mais représentant une époque, que cela soit en sculpture ou en peinture. Une des œuvres les plus « connues » présente dans ce musée au moment de ma visite est incontestablement « Les saltimbanques » de Gustave Doré (1874).

Enfin dans la galerie d’art moderne -il n’y a semble-t-il pas d’art contemporain au musée Roger Quilliot- on peut investir pleinement l’univers de Bernard Buffet au travers d’une grande collection d’œuvres collectionnées par un couple de la région, Simone et Maurice Combe qui en fit don à la ville pour l’exposer aux chanceux visiteurs que nous sommes. La série d’œuvres exposée est intense : couleurs et formes dures, presque physiques. Je ne connaissais que peu l’artiste figuratif et c’est un plaisir d’être ainsi en capacité de se plonger vraiment dans l’univers d’un artiste au travers d’un panel de ses œuvres : portraits, natures mortes et paysages au style bien «  tranché » .

Installé dans un ancien couvent, le musée est élégant. Le bâtiment a le charme du contemporain grâce à son architecture intérieure originale et met vraiment en valeur les œuvres exposées. Sur un des niveaux les visiteurs sont aussi invités à explorer leur propre créativité en mettant à disposition des mannequins de bois, des feuilles et crayons. J’ai moi même joué le jeu, et voici ma piètre réalisation ! Hihi !

Un coucher de soleil romantique à Vienne

L’orchestre d’Auvergne à l’opéra-théâtre

Il était une fois… l’orchestre d’Auvergne. Nous avons par chez nous ce très bel ensemble de cordes de 21 artistes qui mettent leur talent au profit des auditeurs. Durant cette soirée nous avons pu écouter trois œuvres magnifiques :

  • Concerto pour violon et orchestre à cordes en Do Majeur n° 1 de Joseph HAYDN
  • Sérénade Opus 7 (arr. pour cordes d’Erwin Stein) de Richard STRAUSS
  • Quintette à cordes, version pour orchestre à cordes de Anton BRUCKNER

Le tout était dirigé par le violoniste autrichien Thomas ZEHETMAIR.

J’ai eu une petite préférence pour la sérénade de Richard Strauss qui m’a profondément émue par ses mouvements. Mais j’avoue préférer les orchestres avec plus de diversité musicale, étant plus familière avec les orchestres nationaux et notamment celui de la ville de Lille où je garde de très agréables souvenirs. Étant d’autant plus une oreille novice, je suis encore peu connaisseuse des différents courants et influences musicales des différentes époques. Mais la musique classique est toujours très riche,et ce que j’apprécie le plus, c’est l’atmosphère de cocon qui se crée autour de ces sons ronds, de ces instruments acoustiques, qui répandent cette douceur musicale, cette rondeur.

C’était donc une très agréable soirée d’autant plus qu’une femme m’a généreusement offert une place de concert car son mari, souffrant, ne pouvait l’accompagner le soir du concert.

En 2019 je souhaite continuer à découvrir de nouvelles choses et rester curieuse. Vous aussi souhaitez-vous mieux connaître votre ville et ce qu’elle vous offre de petites merveilles ? Partagez vos récentes expériences en commentaire je serais ravie de connaître vos passions !

Dans tous les cas je vous souhaite un hiver riche en découvertes, et vous dis à la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.