Vivre

Sortie culturelle #1

Hello les internets !

 

Aujourd’hui pour tuer un peu le temps j’ai entrepris d’aller flâner un peu en ville, ainsi que de découvrir des artistes locaux par le biais d’une exposition artistique de ma ville. Il s’agit du Salon d’Hiver à Aurillac, à l’initiative de la Société Artistique du Cantal, association de longue date qui a organisé cet hiver le 69ème salon de son histoire ! En cet après midi de janvier je vous emmène avec moi dans un univers chaotique d’artistes tous les plus différents les uns que les autres. Bien entendu je vous ai fait une petite sélection de mes fétiches !

Dans ce qui fut auparavant les écuries du haras d’Aurillac, nous entrons dans deux immenses espaces où sont exposées peintures et sculptures locales, d’artistes et d’amateurs passionnés. Dans la première salle où l’on peut imaginer moult bottes de foin et hennissements bruyants, c’est le silence qui s’impose avec respect devant tant de couleurs et de travail. Nous découvrons les univers très différents de deux artistes mis à l’honneur cette année : le sculpteur Laurent Sarpedon, et le peintre Yann Argentin.

Voici un petit extrait des œuvres de Yann Argentin qui étaient exposées dans la galerie éphémère. On remarque l’ambiance unique donnée à ses peintures qui tirent vers la photographie. Ses peintures sont graphiques, avec des nuances soit chaudes et orangées, soit bleutées. L’estompage progressif des buildings ou autres paysages urbains, comme des nuages vaporeux, laisse le passant songeur. L’artiste est fortement inspiré par l’urbanisme -peut-être est-ce dû à sa profession dans le génie civil ?- et nous invite dans ces rues immenses, souvent vides, où le temps se rallonge inexorablement. Une très heureuse découverte pour moi, qui au premier abord n’étais pas inspirée par ses peintures et qui m’ont surprises et immergées dans son univers.

 

Ensuite dans cette même galerie j’ai retrouvé un artiste que j’ai eu l’honneur de rencontrer une fois par hasard, Laurent Sarpedon. Plasticien protéiforme dont l’atelier se situe à Clermont-Ferrand, il manie l’acier, la pierre et le bois avec une étonnante douceur. J’aime beaucoup le mélange des matériaux de façon générale, mais ce qui m’a le plus surprise, c’est la légèreté que dégage ses œuvres. Les fils de métaux soudés ressemblent à de la dentelle, les pierres façonnées de multiples coloris semblent être creux tellement l’ensemble repose avec finesse sur son piédestal. Voici quelques exemples de ces sculptures métalliques de Laurent Sarpedon :

 

Enfin dans un second espace de ces mêmes anciennes écuries étaient exposés des petits artistes locaux et même des sculptures d’amateurs pratiquant dans des ateliers de modelage de la ville. Certaines des œuvres que je vous présente ici m’ont particulièrement inspiré. Je vous les présente donc dans l’ordre d’apparence des reproductions ci-après. La première est une aquarelle de Raymond Cazes qui représente un tracteur sûrement abandonné. Habituellement nous avons des aquarelles de paysages ou d’illustrations mais rarement de casses de mobiliers ou de véhicules ! Pour ce simple fait j’ai apprécier ses peintures et également le travail très réussi de rendu de matière : regardez ces pneus !

Nous avons ensuite une vue très atypique de maisons le long de la Jordanne qui traverse Aurillac. Bien que le style de l’illustrateur et peintre Yannick G ne m’inspire pas plus que ça, je dois avouer que de voir cette représentation m’a fait de l’effet. Enfin je souhaitais vous montrer les natures mortes haut en couleur de Claudine Force qui m’ont fait chaud au cœur. Tout cet amour qui ressort d’une peinture ! Tant de couleurs et de vigueur ! D’ailleurs cette artiste avait au cours de l’année un prix de distinction, c’est sans doute que je ne suis pas la seule à ressentir cette vibration de gaieté en voyant ces simples fleurs ou brocs.


 

Voici donc pour cette petite virée culturelle à Aurillac. J’espère que ça vous aura plu et que vous aurez ainsi pu découvrir de nouveaux talents. En tout cas je vous dis à la prochaine pour un nouvel article concernant cette fois le bien être et la reprise d’une bonne année en santé !

 

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.