Penser

Revue cinéma de septembre 2018

Bonjour à tous et à toutes.

Heureuse de vous retrouver cette semaine pour une revue cinéma. Souvent j’ai aimé faire ce genre d’articles sur mes anciens blogs, et aujourd’hui je partage avec vous une récente expérience cinématographique. Je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’entrer dans une salle obscure ces derniers temps, et de plus, travaillant le soirs j’ai moins l’envie de regarder un film de 2h en pleine après-midi.

Cette semaine j’ai cependant pris le temps pour un peu de cinéma. Je vais donc vous parler de mes impressions concernant : Les animaux fantastiques de David Yates.

Il s’agit du premier volet d’une série prévue de 5 films dont l’idée originale provient du fécond esprit de la romancière J. K. Rowling, et est finalement le premier écrit sur l’univers de ses romans de la saga Harry Potter. L’histoire de ce film se situe 65 ans avant les aventures du jeune sorcier, et pour les plus fanatiques, on peut retrouver certains personnages dont le déroulement de leur aventure feront partie de l’histoire de l’illustre saga de romans et de films.

On retrouve alors des références directes au monde fantastique de la saga, mais le spectateur est décontenancé par le changement presque violent de l’environnement de nos sorciers. On se retrouve dans le New-York de 1926 et les mondes moldus -non-maj’- et sorciers sont complètement séparés.

Dans cette fiction, on suit un sorcier anglais qui voyage jusqu’à New-York pour une raison qui nous est tenue secrète. D’un naturel généreux, gentil mais un peu introverti, il se lie d’amitié avec un non magicien et lui fait découvrir une part du monde de la magie. Rapidement l’intrigue prend corps et le spectateur n’a pas le temps de s’ennuyer avant que les indices ne le titillent sur la suite de l’histoire. En revanche je regrette la trop grande prévisibilité de l’action.

Ce qui m’a impressionnée au contraire c’est la lisibilité des scènes, appuyées par une 3D très fine et agréable, où il nous est difficile de différencier le vrai du faux -du magique et du réel. Même si mon expérience était à la maison, j’ai été séduite par la technique utilisée.

De façon générale j’ai été charmée par les personnages attachants et le fait que rien n’était superflu dans le scénario et dans les dialogues. Tout avait la bonne place, et ce film ressemble alors véritablement à un conte, où le lecteur est bercé tout du long jusqu’au Happy End.

Si vous êtes un fan de la saga Harry Potter je vous recommande donc ce premier volet des Animaux fantastiques, qui nous fait entrevoir un peu plus d’aventures au sein de l’univers élargi du royaume des sorciers.

A bientôt pour de nouveaux articles sur Eudoxie Blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.