Calendrier de l'avent 2018,  Penser,  Vivre

Revaloriser ses produits

Bonjour à tous et bon retour sur le blog Eudoxie.

Aujourd’hui je voulais aborder avec vous le sujet du cycle de vie de nos objets. Si vous êtes tombée sur le contenu de cet article c’est qu’un tant soit peu cette thématique vous intéresse comme moi, à savoir : diminuer son impact écologique au maximum de nos possibilités.

Il y a quelques étapes importantes dans la vie d’un objet donc voici une illustration simplifiée :

Sur ce schéma on voit qu’une fois que l’usure du produit l’a détérioré, il est destiné à être détruit. Nous allons nous intéresser à cet entre-deux où peut se jouer l’avenir de l’objet usagé. Tout objet est-il voué à la destruction ? Si oui, comment peut-on limiter l’impact de ce déchet ? Si non, nous allons essayer de revaloriser ces objets pour leur offrir une nouvelle vie, un nouvel usage ?

1- Le tout jetable

Malheureusement certains objets ont été élaborés avec le but ultime d’être jeté, sans aucun espoir d’être recyclé. Il s’agit notamment des sacs en plastique pour poubelles. Et oui, bien qu’ils soient majoritairement fabriqués à base de plastique recyclé, son utilisation même le destine à être incinéré ou enterré avec tous les détritus que l’on y jette. Je ne m’attarderai pas ici sur le sujet de la poubelle, cela demanderait un article à soi-même, mis restons simplement sur les objets ayant l’objectif d’être souillés : ces derniers ne sont pas recyclés après leur usage ! Papier toilette, gobelets vaisselle à usage unique, contenants en tout genre qui n’ont pas été préalablement lavés…

Petite liste en vrac d’objets à usage unique, sans recyclage possible : pots de yaourts – films plastiques – polystyrènes – emballages souillés – couches culottes – serviettes périodiques – papier wc – papiers souillés – lingettes démaquillantes et bébé –cosmétiques – cd & dvds…

Autant que possible il est donc déconseillé d’utiliser ces objets à usage unique destinés à l’enfouissement. On peut préférer des alternatives qui au mieux sont réutilisables ou au pire recyclables. Les produits recyclables en France sont désignés sous une multitude de logos dont vous aurez plus de détails sur ce superbe article sur le blog Je deviens écolo.

Souvent il s’agit de changer notre routine habituelle en modifiant nos actions automatisées. Choisir une barquette en plastique recyclable au lieu de polystyrène, préférer des yaourts en grands pots ou en pots cartonnés si possible, utiliser des cotons lavables à l’instar des jetables… Autant de petits gestes à modifier pour alléger toujours un peu plus la charge des produits jetables de nos poubelles.

2- Revaloriser des objets usagés

Adieu les automatismes archaïques de jeter tout objet semblant être ébréché, abîmé, hors d’âge. On peut faire tellement de jolies choses avec de vieux machins, il suffit juste d’un peu de créativité ou de bonne volonté.

  • Les réseaux de partage et les ressourceries permettent de réinsérer dans l’économie des objets de seconde main. Les créatifs peuvent aussi se procurer des meubles à rénover à bas coût. De plus, parfois les ressourceries viennent directement désencombrer votre intérieur de ce dont vous ne voulez plus !
  • Le bon coin / Donnons.org / Boutiques solidaires : faire des heureux en donnant simplement ses vieux objets qui ne nous plaisent plus
  • Faire du neuf avec du vieux : vêtements – tissus – cuir – mobilier – arts créatifs – vaisselle cassée revalorisée – pots… se renseigner sur quelques méthodes de bricolage, ou donner à des associations qui en ont la charge dans votre département
  • Faire appel à un bricoleur : redonner vie à de vieux outils électroniques, apporter une note vintage à sa cuisine…
Le Kintsugi, l’art japonais de réparer la céramique

Un peu d’esprit de partage permet donc d’une part de redonner une nouvelle vie à un objet usagé, retarder son ultime déchet, permettre de transformer des objets standardisés en quelque chose d’unique, mais aussi de permettre aux petits budgets d’accéder à du mobilier, des vêtements, des appareils électroménagers à peu de frais.

Maintenant réfléchissons plus intelligemment lorsque nous serons face à notre poubelle, prêt à jeter nos produits usagers ! Reste plus qu’à !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.