Rêver

Projet maison #1 – La projection

Cette année pour mes 24 ans j’ai un énorme cadeau de la part de la vie et de ses opportunités : je deviens propriétaire ! C’est un projet qui me tenait vraiment à cœur et que je souhaitais assurément voir advenir dans ma vie : avoir ma propre maison.

Bien sûr ce n’est pas la maison de mes rêves, de mes fantasmes ! Moi ce qui me botte ce serait d’avoir une ferme rénovée ou encore un chalet, avec une vue dégagée sur la campagne auvergnate, tout en étant proche de la ville et surtout du travail… un rêve qui m’est impossible de réaliser avec mon petit salaire d’éducatrice spécialisée, cela dit rien ne m’empêche de réaliser ce projet plus tard, en investissant dès aujourd’hui avec un premier achat !

Alors j’ai sauté le pas. Je voulais alors partager avec vous l’aboutissement de ce projet en une série d’articles où je vous parlerai de mon parcours de jeune propriétaire, de la vente de la maison, de la recherche de financements, des rénovations que j’effectuerai et de tous les plaisirs et erreurs que l’on peut faire -et que je ferai sûrement- lors de son 1er achat immobilier.

Si l’aventure vous tente, alors restez connectés sur Eudoxie !

Pour démarrer cette série d’articles sur Comment acheter sa première maison, je vous parlerai de la projection de sa vie adulte et également du saut en avant, sans filet que suppose l’achat d’un bien immobilier.

1- Avoir une vision d’avenir

La projection dans un futur incertain n’est pas facile pour tout le monde. Néanmoins on peut se poser très rapidement des questions essentielles qui conditionnera notre futur : vie de famille ? mode de vie rural ou urbain ? Plutôt fêtard ou cocooning ? Et au delà de tout cela, il faut selon moi revenir sur nos valeurs, sur ce qui nous semble important pour nous et notre environnement. Êtes-vous empris de justice ? de compassion pour votre prochain ? Ou alors votre caractère ambitieux surplombe d’autres valeurs ? En se connaissant davantage, en sondant l’intérieur de notre être, on saura mieux cibler les bons choix à faire dans sa vie et se donner un objectif, une ligne de mire en quelque sorte. Certains cherchent aussi « leur mission de vie » qui fera converger tous leurs projets autour de buts ultimes.

Sans aller jusque là, pour passer le cap de devenir propriétaire, faut-il seulement le vouloir, en cela il faut se poser réellement les questions énoncées ici.

2- Oser l’engagement

Les opportunités sont faites pour que l’on s’en saisisse ! Comment gagner en expérience et en sagesse si l’on ne tente pas des choses nouvelles, mettant à l’épreuve nos sens et notre ambition. Je trouve que l’on s’interdit déjà trop de choses pour ne pas garder l’envie profonde d’oser. Mais oser est une chose, mais souvent agir nous demande de respecter des conditions. Pour un achat immobilier il s’agit de s’engager à rembourser un prêt, payer des impôts fonciers, respecter le code de l’urbanisme… Cela en fait déguerpir plus d’un ! Mais un achat c’est comme un divorce : on peut retourner chez le notaire si l’on veut se séparer de notre moitié.

Aujourd’hui on a tout de même la chance d’avoir de la souplesse, et cela devrait nous aider à relativiser de signer ces engagements. Si vous le voulez, vous le pouvez !

L’église sur la place où se situe mon bien

3- Planifier son projet

Même si acheter et revendre est facile en soi, cela ne veut pas dire qu’il faille négliger les menus détails.

  • la maison ou l’appartement que vous achetez vous convient-elle parfaitement ?
  • les travaux sont-ils à votre taille ?
  • avez-vous pu vérifier les diagnostics et avez-vous toutes les données nécessaires pour un achat en transparence des parties ?

N’hésitez pas à demander plusieurs visites du bien au vendeur, venez avec de la famille, des connaissances, des artisans si vous devez effectuer des travaux… Ils auront des conseils avisés sur le bien que vous aimez, et vous aurez également un regard plus objectif. Assurez-vous des matériaux utilisés pour les précédentes rénovations, n’hésitez pas à toucher les murs, poser des questions, inspecter les recoins… -inspection minutieuse que je n’ai pas effectuée, et qui m’aurait évité personnellement des déconvenues ! En effet, l’amour des belles choses ne suffit pas pour acheter, il faut s’assurer de la façon dont la maison a été construite ou rénovée.

Pour le financement de votre projet c’est la même chose, parlez à votre entourage expérimenté. Si vous n’êtes pas d’accord ce n’est pas grave, au contraire cela vous aidera à mieux ajuster votre propre point de vue.

4- Faire des concessions

A l’heure où j’écris ce billet, je suis à J-15 de la signature de l’acte de vente de la petite maison de bourg que j’acquiers. En cœur de ville historique, dans une commune limitrophe de Clermont-Ferrand. J’ai du visiter cette maison 5 fois au total, seule, avec mon conjoint, avec un artisan, et avec une amie. Il faut toujours savoir faire des compromis dans un achat, et pour ma part ici pour un premier achat j’ai du faire l’impasse sur :

  • un bout de terrain
  • une maison sans trop d’étages

Ici c’est une maison surélevée, de trois niveaux, avec une cave. Malgré tout pour un budget tel que le mien, je fais une excellente affaire et une fois rénovée je sais qu’après mûre réflexion cette maison me correspond à 100% ! Mêlant ancien et contemporain, et en sobriété.

En espérant vous avoir aidé dans votre propre cheminement vers la propriété si c’est dans vos projets ou idées de vie ! ❤

Je vous souhaite une excellente journée et vous dis à la semaine prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.