Vivre

Oh Belle Nature #1 – Le lac Pavin

C’était un dimanche tranquille. L’annonce d’un jour maussade par la miss météo de la veille avait contribué à aider les habitants du département 63 à se décider sur leurs activités du week end. Serait-ce un atelier pâtisserie en famille ou encore un cinéma-pop-corn pour user de leur temps de loisir dominical ?

Mais les premiers rayons de soleil nous incitèrent dès le matin à aller marcher dans les montagnes. Hop, juste le temps de nous acheter de quoi faire de divins sandwiches véganes et nous prenions la route pour un journée fraîche et ressourçante.

L’itinéraire choisi fut cette petite randonnée qui s’est avérée plus coriace que prévu avec les 50cm de neige qui nous a surpris dans les hauteurs du cratère.

 

On avait beau me parler de temps à autre du plus profond lac d’Auvergne, je ne pouvais pas m’imaginer la splendeur de ce site sans m’y être rendue. Tout est immaculé, vierge -hormis l’hôtel restaurant, unique aménagement de l’homme dans cet écrin de beauté. Le lac est majestueux, rond et lisse, la baignade y est interdite ce qui charme encore davantage l’œil amoureux de nature.

Au lac Pavin vous pouvez vous satisfaire d’une petite balade autour du lac, ombragé par les nombreux conifères qui le bordent et ainsi admirer les reflets de l’eau mais aussi les pierres volcaniques qui nous rappellent ça et là l’origine de ce territoire atypique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les plus courageux, vous pouvez grimper sur le puy de Montchal qui culmine à 1407 mètres -comptez un dénivelé de 200m- pour admirer la vue sur le massif du Sancy, et par temps clair sur l’Artense et le Cézallier. Malheureusement la photo suivante ne rend pas grâce aux étendues qui s’offraient à nous mais cela vous donnera un petit aperçu.

 

 

Admirer les forets, les estives, les quelques fermettes isolées dans la vallée, la station de ski de Super Besse… La grandeur des montagnes force toujours le respect et l’humilité de l’homme. Qu’importe le froid, nous sommes repartis au travers de la forêt pour rejoindre doucement le lac Pavin, en s’amusant de nos pieds s’enfonçant dans la masse blanche de neige, et d’anges dessinés de nos corps dans la glace. Comment ça il n’y a que les enfants qui peuvent faire ça ?!

Et pourquoi pas s’offrir une boisson chaude face au calme de ce grand lac à moitié gelé pour terminer cette charmante balade ? En tout cas c’est ce que nous avons choisi de faire, et profiter ainsi quelques minutes de plus dans ces magnifiques paysages d’Auvergne.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.