Plume

Minuscules majuscules #3

Toute la nuit durant mes tympans résonnèrent,

Vibrèrent au son langoureux des cuivres sur scène.

Toute la nuit durant ce bruit qui m’obsède

En m’enlaçant de ses notes douces.

J’esquisse un sourire d’aise, dans ce public ébloui

Car l’ivresse de la mélodie nous rend gais.

J’esquisse un sourire enfin, quand il m’attire à lui

Passant sa main sur mon oreille engourdie.

C’est l’heure enfin de se mettre à l’abri

Des regards indiscrets et du bruit de la nuit.

C’est l’heure enfin de savourer l’instant magique

D’une nuit d’étreintes sous les draps du lit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.