Calendrier de l'avent 2018,  Vivre

Le simulateur d’aube : un an après

Hello tout le monde.

Aujourd’hui pour rester dans l’ambiance cocooning que nous prodigue les fêtes de fin d’année je vais vous parler d’un objet qui m’a été cher dans ma routine quotidienne « bien-être » et qui vous plairait peut-être. Il s’agit d’une lampe de réveil, autrement appelée : simulateur d’aube.

Plus qu’un simple réveil matin, c’est un réveil en douceur que nous permet cet objet car la lampe imite l’impression de l’aube, de se réveiller en même temps que le soleil. L’intensité lumineuse varie au fur et à mesure à puissance souhaitée pour un réveil doux et respectueux de notre corps. En plus de sa lumière, ce réveil peut également intégrer une sonnerie que vous pouvez choisir parmi une sélection de sonorités de la nature : vagues océanes, chants d’oiseaux,bruits de la forêt, bols tibétains, clochettes tintant au vent… Aussi vous bénéficiez de la radio et d’une lampe de chevet pour compléter cet outil multifonction.

Les points positifs

Cette lampe réveil a été pour moi d’un grand confort. Quel plaisir d’avoir le sentiment de se lever de façon tout à fait naturelle, en douceur. On n’a clairement pas la même sensation lors du réveil. Nos yeux se sont déjà familiarisés avec la luminosité de la pièce, et la lenteur du réveil -compter 15mn entre la première intensité lumineuse à la sonnerie du réveil- permet à l’organisme d’accepter ce choc lentement. On se sent apaisé, et prêt à descendre du lit de bonne humeur.

Jamais je n’ai eu un réveil difficile, jamais je n’ai négligé la sonnerie… par contre ayant un sommeil lourd je n’arrivais que rarement à m’éveiller complètement grâce aux lumières seules. L’appareil n’est pas trop moche et fonctionne sur prise secteur. Il me semble dans l’ensemble que cet appareil a augmenté ma qualité de réveils, et permis d’avoir des routines matinales plus confortables et apaisantes.

Les points négatifs

Mais mais mais… quelques points ternissent un peu ce bilan sympathique que je retiens de l’utilisation d’une lampe de réveil, en voici quelques uns.

Tout d’abord le prix, il faut savoir que ces appareils sont vendus neufs entre 30€ et 150€ selon les modèles. Pour ma part j’ai opté pour de l’occasion, il s’agit d’un : Ozmeo que j’ai payé 30€ de mémoire pour son acquisition avec le manuel d’utilisation… manuel qui m’a été indispensable étant donné la complexité des réglages à effectuer et toutes les options intégrées. A ce jour je n’ai d’ailleurs toujours pas compris le système « snooze » de répétiteur de sonnerie.

J’en arrive donc au deuxième point noir de cet objet : les réglages complexes. Cela rend laborieux votre réglage du soir, et personnellement, découragée, j’ai toujours laissé mon réveil à la même heure, en changeant juste occasionnellement la sonnerie pour varier. Ainsi cela peut ne pas vous déranger si vous devez vous lever tous les jours à heure fixe, mais pour moi ce n’est pas le cas, et ces réglages sont trop contraignants. Il en va de même pour les changements d’heure, ou lorsque vous retirez la lampe du secteur électrique… ce qui remet à zéro tous vos paramètres…

Bilan final

Au final cet appareil remplit bien son job, mais la difficulté d’utilisation pour un simple réveil matin est décourageant. Je met tout de même un petit bémol, lié au fait que mon appareil datait de plusieurs années, et qu’il se peut que les modèles vendus en magasins aujourd’hui soient beaucoup plus simples et intuitifs dans leur réglage. Aujourd’hui cela fait que j’utilise plutôt cet objet en guise de lampe tamisée pour ma chambre à coucher que pour réveil, n’ayant pas de nouveau réglé le réveil depuis le dernier changement d’heure…

Et vous, connaissez-vous ce système de simulateur d’aube ? Connaissez-vous d’autres astuces pour un réveil en douceur, respectueux de notre métabolisme ? Je serais ravie de trouver une chouette alternative supplémentaire alors n’hésitez pas à commenter cet article, et sur ce, à demain pour un nouvel article du calendrier de l’avent Eudoxie blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.