Penser

Friperie et dépôt-vente : quelles différences ?

Alors que la mode du vintage et les achats mode responsables ont la côte, on a en tant que consommateurs-trices de plus en plus de choix pour s’habiller avec style sans se ruiner. Entre les vide-dressings et les magasins spécialisés, les possibilités sont nombreuses et nous pouvons choisir en conscience nos choix d’achat de vêtements. Aujourd’hui je vous parlerai des boutiques spécialisées en vêtements d’occasions : les friperies et les dépôts-vente. Que les différencie, et que privilégier dans votre cas ?

Personnellement je suis amatrice de friperies depuis mon adolescence, avant tout pour dénicher des bonnes affaires. Mais aujourd’hui ces achats ont prit une toute autre envergure : c’est devenu carrément une tendance d’aller faire les fripes ! Il y a des chaînes de magasins vintage comme Kilo-Shop, mais aussi de petites boutiques qui sélectionnent leurs articles avec goût, et qui restant dans une ligne directrice voulue par la boutique. Ainsi on trouve de tout en fripe selon les endroits où chiner de belles pièces. D’autant plus que le monde du seconde main est beaucoup plus large aujourd’hui que dans les années 2000. Entre Leboncoin, les vide-dressings virtuels comme Vinted ou physique -braderies, vide-maisons…- les boutiques de fripe indépendantes, les chaînes de fripes, les dépôts-vente… Il y en a pour tous et aussi pour toutes les bourses.

Que distingue donc les friperies des dépôts-vente ?

Je me suis posée la question récemment lorsque j’ai découvert dans ma ville une vitrine de magasin à laquelle je n’avais jamais fait attention : un dépôt-vente de mode. Chouette ! Que je me suis dis, toute heureuse de pouvoir découvrir un nouvel endroit pour faire de bonnes affaires…

Mais en rentrant dans la boutique je m’aperçois que les articles sont soit de grandes marques, ou dans un budget assez élevé pour du seconde main. Du moins quand je vais chiner des pièces de mode je m’attends à payer des articles peu chers, et la moyenne du magasin était autour de 50 à 100€ pour une pièce. Il s’agissait en fait d’un dépôt-vente de vêtements.

Ici, trois articles de seconde main magnifiques, sauf le sac moutarde acheté neuf !

Contrairement à la friperie où les vêtements sont récupérés ou sélectionnés par le vendeur ou la vendeuse, le dépôt-vente est un lieu où l’on vient directement déposer ses vêtements pour que le magasin -l’intermédiaire- les vendent à notre place. Il faut donc pour la boutique générer une plus-value plus importante pour les vêtements, ce qui implique un coût plus important qu’en vente directe comme dans un vide-dressing par exemple.

Cela dit il ne s’agit pas des mêmes articles. Généralement les vêtements sont moins usés dans un dépôt-vente qu’en friperie et on y retrouve aussi des marques ou encore des anciennes collections relativement récentes de grandes enseignes. Voilà donc les différences qu’il y a entre ces deux types de boutiques de vêtements d’occasion.

Quoi qu’il en soit le seconde main est vraiment une façon de voir la mode de façon éthique, écologique et économique. Alors n’hésitez pas à aller fureter quelques trouvailles dans ces boutiques, que cela soit en friperie ou en dépôt-vente !

A la semaine prochaine pour un tout nouvel article sur Eudoxie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.