Calendrier de l'avent 2018,  Penser

Demain ma vie sans téléphone ?

Hier je vous parlais de ma chouette résolution d’arrêter d’utiliser Facebook. C’est en réfléchissant à mon utilisation du smartphone que j’ai décidé de passer le cap mais on peut encore aller plus loin, ça oui.

La vie sans applis

Quand on regarde les applications qui s’accumulent dans nos téléphones on se rend compte qu’elles ont différentes utilités, toutes relatives. Il peut s’agir de rendre notre quotidien…

  • Plus pratique : applications de listes, d’agenda, gps intégré, minuteur, cartes…
  • Plus confortable : réglage du chauffage à distance, commandes de courses en ligne…
  • Plus disponible : accès à ses mails, alarmes…

Il existe une application pour tout et n’importe quoi, sans parler des applications de divertissement comme les jeux ou les différents réseaux sociaux existants ainsi que Youtube.

Mais à force de recourir systématiquement à ces outils virtuels contenus dans nos téléphones on en devient dépendant. Que faire sans notre gps pour se déplacer à pied dans un quartier inconnu ? Comment être au courant de l’actualité sans jeter un coup d’œil quotidien à son application de revue de presse ou son fil d’actualité facebook ? Et si mon supérieur m’envoyait un mail important dans la journée ? On se sent obligé d’utiliser ces applications du quotidien par peur de ne pas y arriver sans. On devient alors « esclave » de ces machines, et également esclave d’internet, tout simplement. Lorsque l’on utilise un smartphone il faut avoir un accès internet régulier, si ce n’est pas constant ! Alors cela veut dire de souscrire à un abonnement téléphonique conséquent afin de bénéficier de l’énergie nécessaire à la production du réseau internet sur lequel on navigue.

Le confort de vie apporté par nos applications numériques n’est pas essentiel, mais il l’est peut-être devenu par la force des choses, par la massification de l’utilisation de tels outils. Ainsi nous sommes devenus dépendants de nos smartphones et dépendants d’une connexion internet omniprésente. Cette donnée a un coût non négligeable sur le porte monnaie également car ces dépenses téléphoniques s’ajoutent aux dépenses mensuelles de tous les ménages. L’obligation d’utiliser internet sur mobile est vécue comme nécessaire, alors qu’au fond elle n’est qu’accessoire.

Par contre l’utilisation en tant que tel du téléphone est aujourd’hui très difficile à remettre en cause. Il est devenu aujourd’hui très dur de faire sans, faute d’être véritablement exclu de notre façon de vivre moderne.

Est-il vraiment impossible de vivre sans téléphone ?

Dans notre société moderne le maître mot est la disponibilité. Nous sommes également très mobiles autant dans notre travail que dans les affaires privées. Ainsi le téléphone est devenu un moyen sûr de pouvoir communiquer des informations lors de déplacements, d’imprévus, et le tout, de façon immédiate. Cet aspect temporel est bien entendu extrêmement agréable et confortable : on peut discuter avec de la famille éloignée sans attendre la visite annuelle durant ses congés, ou encore de passer par la correspondance, très peu utilisée de nos jours.

Et en même temps l’immédiateté nous amène à devoir répondre d’une disponibilité constante, tant que notre téléphone portable est allumé et cela n’est pas sans engranger ses propres effets négatifs liés au stress.

Parfois je me suis demandée si il ne nous faudrait pas simplement arrêter d’utiliser le téléphone portable, mais vis à vis du monde d’aujourd’hui cela semblait irréaliste. Peut-être pouvons-nous doser davantage notre utilisation du téléphone de façon générale ? En tout cas c’est mon avis. Personnellement j’ai des horaires de travail fluctuants, souvent je fais également du télétravail et ma famille se situe loin de mon domicile… ces raisons font que le téléphone me reste malheureusement indispensable au quotidien, du moins c’est ce que je crois à l’heure où je vous écris. Bien que nombre de mes usages sur celui-ci ne le soient pas ! C’est pour ça que nous pouvons simplement réduire notre utilisation de cet outil et apprendre à mieux l’utiliser.

Astuces

  • Se donner des plages horaires fixes d’utilisation des applications
  • Mettre son téléphone en silencieux lors de nos activités
  • Faire le tri dans ses applications, préférer des applications utiles (méditation, sport, information…) plutôt que du contenu de divertissement pur (réseaux, jeux…)
  • Éteindre son téléphone le soir en rentrant du travail (retrouver du temps pour soi et sa famille, se réveiller avec quelque chose de plus doux qu’une sonnerie digitale et la lumière bleue qui l’accompagne…)

Voilà mon avis sur le smartphone et le mobile de façon générale. Je pense malgré tout que ce sont des outils technologiques très confortables et non négligeables, mais que leur utilisation doit être contrôlée et raisonnée.

Et vous, quelle est votre consommation des smartphones dans votre quotidien ? Quelle place prend-il dans vos routines journalières ?

A demain pour un nouvel article sur une thématique toute différente !

6 commentaires

  • La parenthèse psy

    Hello ! C’est vrai que les téléphones portables tiennent une grande place dans notre vie, à un point tel qu’il existe maintenant des phobies quand le téléphone est loin de nous (augmentation de la tension, du stress, etc…). Ce qui est assez fou quand on sait que ce petit objet n’est pas vital. Mais nous l’avons pleinement intégré dans notre mode de vie. Je suis d’accord avec toi, à cause de lui, nous devons être disponible sans cesse, répondant aux sms dans la foulée sous peine de générer de l’inquiétude chez l’émetteur du message. Le téléphone peut nous pister aussi, enregistrer nos conversations, nos recherches internet. Bref, un vrai petit espion ! Mon copain se plutôt collé à son téléphone, moi perso, un peu moins. Quand je m’accorde du temps rien que pour moi, je le prends pas ou le met en avion. J’ai très peu d’appli (je cherche et j’ai trouvé que celle de la sncf). Je refuse de dépendre de ce petit truc !! Révolution ! 🙂

    A bientôt,
    Line de https://la-parenthese-psy.com/

  • Promenade Minimaliste

    J’ai testé la « déconnexion » pendant une semaine cette été et c’était agréable et ça m’a libéré du temps pour lire !
    au quotidien je ne fais pas partie de ceux qui « abusent » (je ne suis pas sur les réseaux sociaux, je n’ai pas de jeux, je n’ai pas d’appli d’info, etc) par contre j’aimerai quand meme moins l’utiliser ou de façon plus « rationaliser » afin de ne plus en faire un automatisme 🙂
    belle idée d’article en tout cas ! merci

  • Devenir Adulte

    De nos jours, le téléphone prend trop de place dans nos vies. Je rêve d’un monde sans smartphone comme « avant » mais cela est totalement impossible désormais.
    Je mets souvent mon téléphone en mode avion lorsque je veux souffler un peu. Lorsque je pars en vacances, je désactive tous mes réseaux sociaux de mon téléphone.
    Et étant auto-entrepreneur et ne faisant jamais aucune pause, j’ai désactivé mes mails pro de mon téléphone, pour faire une coupure vie privée/vie pro.

    Pas facile tout ça !

    • Marie

      Bonjour Laë !
      Merci pour ton commentaire. J’espère que tes résolutions prendront corps cette année alors !
      Si tu souhaites lire les miennes pour cette année, reste connectée, l’article sera en ligne samedi, car je poste tous les samedis sauf cessions exceptionnelles comme pour le calendrier de l’avent.
      Je ne suis pas sûre de pouvoir franchir le cap concernant le téléphone…. en tout cas pas cette année ! Par contre passer moins de temps sur les réseaux sociaux ce sera jouable ! =D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.